Le parcours du mur de Berlin - De Potsdamer Platz à Warschauer Straße

Alte%20Jakobstra%C3%9Fe%2C%2040%2C%2010969%20Berlin
Stadtplan Berlin.de
Wachturm Erna-Berger-Straße
Ancien mirador près de la Erna-Berger-Straße
Image : Stiller

Cette première étape du parcours, longue de sept kilomètres, commence au cœur du nouveau Berlin, là où les deux parties autrefois séparées de la ville se sont retrouvées. Bien qu’un certain nombre de restes du mur, situés, entre autres, au rez de chaussée du Ministère Fédéral de l’Environnement dans la Stresemannstraße, ainsi qu’une exposition temporaire, deux panneaux d’information du parcours historique du mur de Berlin et un ancien mirador des gardes-frontières de RDA (masqué par des bâtiments construits récemment) rappellent la séparation de la ville, la Potsdamer Platz actuelle s’illustre davantage par le renouveau architectural des années 90.

Zoom: Mauerrest Niederkirchnerstraße
Vestige du Mur, Niederkirchnerstraße
Image : Senatskanzlei

Les traces du passé deviennent plus visibles dans la Niederkirchnerstraße et la Zimmerstraße, où l’on trouve un segment, long de 200 mètres du mur d’origine, sur le site de la «topographie de la terreur». Au sol, une double rangée de pavés y reproduit le tracé du mur principal. L’état précaire de ces restes est dû à la frénésie des collectionneurs, appelés «pics-mur», qui s’étaient attaqués à l’objet de leur haine lors de sa démolition en 1989/90, à l’aide de marteaux, de burins et autres outils électriques.

Zoom: Grenzübergang Checkpoint Charlie
L’ancien poste-frontière Friedrichstraße (Checkpoint Charlie)
Image : Landesarchiv/Gert Schütz

Au numéro 90 de la Zimmerstraße, le Ministère Fédéral de l’Education accueille une exposition intitulée: «la Stasi: sûreté de l’état en RDA». Un projet d’atelier intéressant y acceuille les scolaires.

L’ancien poste-frontière pour ressortissants étrangers de Friedrichstraße / Checkpoint Charlie mérite une escale, notamment pour visiter la Checkpoint Gallery. Cette exposition à ciel ouvert comprend des photos de très grand format, qui racontent l’histoire du poste-frontière, avec son pavillon d’information noir (Black Box), consacré à la guerre froide, et ses nombreuses bornes interactives qui présentent la dimension internationale de la séparation de l’Allemagne et de l’Europe. Enfin, un musée privé dédié au mur appelé «Haus am Checkpoint Charlie», propose également des expositions.

Zoom: Peter Fechter Mahnmal
Lieu commémoratif Peter Fechter
Image : SenStadtUm

Le parcours longe ensuite le marquage du mur dans la Zimmerstraße, jusqu’au lieu commémoratif Peter Fechter. Le 17 août 1962, ce jeune homme alors âgé de 18 ans, avait tenté de s’enfuir à Berlin-Ouest avec un collègue. Alors que ce dernier parvint à ses fins, Peter Fechter fut touché par les tirs des gardes-frontières et resta au sol pendant près d’une heure avant que les gardes-frontières de RDA n’évacuèrent son corps agonisant. Une stèle de l’artiste Karl Biedermann rappelle aujourd’hui le destin tragique de Peter Fechter. Après l’immeuble du groupe d’édition Axel Springer, le parcours passe par l‘ancien poste-frontière Heinrich-Heine-Straße. C’est par ce poste de contrôle que transitaient le fret et la poste entre Berlin-Est et Berlin-Ouest.

Zoom: Ehemaliger Luisenstädtische Kanal mit dem Engelbecken
L’ancien canal Luisenstädtischer Kanal
Image : SenStadt

Plus loin, après la Sebastianstraße et la Waldemarstraße, le visiteur découvrira le Engelbecken (bassin des anges) ainsi que l’ancien canal Luisenstädtischer Kanal. Vient ensuite la fameuse bâtisse de fortune de Osmans Gecekondu, près de la Thomaskirche, construite en toute illégalité sur un lopin de terre triangulaire de l’ex-RDA, qui n’avait pas été délimité par le mur pour des raisons de coûts. L’endroit est une illustration authentique de «la vie à l’ombre du mur» de cette époque.

East Side Gallery
East Side Gallery
Image : elxeneize - Fotolia.com

Après avoir traversé le pont Schillingbrücke, le visiteur découvre la Holzmarktstraße et la Mühlenstraße, qui abritent le plus long tronçon du mur de Berlin, conservé à ce jour en centre-ville. Le mur d’arrière-plan y était composé des mêmes éléments en béton clair, qui étaient habituellement utilisés pour la construction du mur principal. Ce tronçon se trouvait sur l’itinéraire protocolaire emprunté par les convois officiels, qui transportaient les délégations étrangères en visite à Berlin-Est de l’aéroport de Schönefeld vers le centre ville. En 1990, des artistes du monde entier ont gratifié ces 1,3 kilomètres de mur d’œuvres d’art impressionnantes. L’association East Side Gallery e.V. propose des visites guidées de l’exposition. En 2009, à l’occasion des vingt ans de la chute du mur, le vestige artistique a été entièrement restauré. Sur 106 œuvres, 100 ont été repeintes par les artistes.

  • Informations sur l‘étape: Bien que l’itinéraire ne comporte que sept kilomètres au total, nous vous conseillons de prévoir suffisamment de temps pour découvrir les différents lieux de mémoire de cette étape, qui ne nécessite aucune précaution particulière. Le long de l’ancien canal Luisentädtischer Kanal, entre le bassin Engelbecken et le pont Schillingbrücke, ainsi que sur la Stralauer Platz et le long de la Mühlenstraße, le parcours comporte une piste cyclable de chaque côté des rues et des espaces verts. Nous vous conseillons toutefois d’emprunter la voie sud et sud-ouest, qui abrite la plupart des vestiges du mur. Vous croiserez régulièrement des arrêts de bus et des bouches de métro, qui vous permettront, le cas échéant, d’interrompre votre excursion à tout moment.

Attractions touristiques le long du circuit

Topographie des Terrors

Lien vers: Topographie des Terrors
Image : Bildwerk / Stiftung Topographie des Terrors

Auf dem Gelände des Dokumentationszentrums „Topographie des Terrors“ befanden sich zwischen 1933 und 1945 die Dienstzentrale der Geheimen Staatspolizei, das Gestapo-„Hausgefängnis“ und seit 1939 das Reichssicherheitshauptamt. Autres informations

La chambre des députés de Berlin

Lien vers: La chambre des députés de Berlin
Image : Bernd Kröger - Fotolia.com

Depuis 1993, la chambre des députés du Land de Berlin occupe le bâtiment du Landtag prussien, conçu entre 1892 et 1897 par Friedrich Schulze. Autres informations

Martin-Gropius-Bau

Lien vers: Martin-Gropius-Bau
Image : Anibal Trejo - Fotolia.com

Le musée des arts décoratifs, conçu par Martin Gropius et Heino Schmieden entre 1877 et 1881, est inspiré de la renaissance italienne. Autres informations

Le musée de la communication

L’office postal du Reich, conçu entre 1872 et 1874 par Carl Schwatlo, abrite le musée de la communication. Autres informations

Le tempodrome

Lien vers: Le tempodrome
Image : Sebastian Greuner

Sur l’emprise de l’ancienne gare «Anhalter Bahnhof», l’architecte Meinhard von Gerkan a conçu en 2000/2001 le «nouveau tempodrome», un lieu de manifestations composé de deux théâtres de 3.700 et 500 places respectivement. Autres informations

Le Märkisches Museum

Lien vers: Le Märkisches Museum
Image : ArTo - Fotolia.com

En 1908, après 12 années de travaux, le Märkischer Museumsverein put enfin élire domicile dans ses nouveaux locaux. L’architecture de ce complexe conçu par Ludwig Hoffmann, s’inspire du style gothique en briques de l’époque de la marche de Brandebourg. Autres informations

L’église St. Thomas

Lien vers: L’église St. Thomas
Image : Wolfgang Bittner LDA

L’église évangélique St. Thomas fut érigée entre1864 et 1869 dans la Luisenstadt d’après les plans de Friedrich Adler. Autres informations