Colonne contenu

Le parcours du mur de Berlin - De Schönefeld à Lichtenrade

Lorsque vous lancez l'application, vous acceptez que vos données soient transmises à Google. Vous trouverez de plus amples informations dans notre rubrique Politique de confidentialité.

Zoom: Mauerweg: ehemaliger Kolonnenweg in Großziethen
«Chemin de ronde» des gardes-frontières de RDA
Image : SenStadt

Cette étape comporte d’importants tronçons peu urbanisés, qui longent la frontière sud de Berlin. On y trouve des sections conservées de l’ancien «chemin de ronde» des gardes-frontières de RDA, ainsi que les lampadaires en col de cygne qui éclairaient le No Man’s Land la nuit. Au niveau du «Dörferblick», une ancienne décharge recouverte et aménagée en espaces verts d’environ 90 mètres de hauteur, le tracé de l’ancienne frontière formait un coude vers la droite et se poursuivait vers le nord. Il se dirigeait ensuite vers le panorama sur la Gropiusstadt et l’endroit où se trouvait une ouverture dans le mur entre 1973 et 1977. En effet, un passage provisoire en RDA avait été aménagé à la hauteur de Kölner Damm, pour le transport de déchets. Ce point de passage permettait aux bennes à ordures de Berlin-Ouest d’accéder à une route grillagée des deux côtés, qui les conduisait jusqu’à la décharge de Großziethen. L’ancien accès à cette décharge qui traita environ 4,4 millions de tonnes de déchets en 4 ans, est signalé aujourd’hui par un panneau d’information du parcours historique du mur de Berlin. Berlin-Ouest, autrefois littéralement encerclée, ne disposait pas d’espace en quantité suffisante pour des déchetteries et devait donc passer des accords avec les autorités de RDA pour évacuer et gérer ses déchets. Ces accords furent reconduits après 1990 avec le land du Brandebourg. A partir de 1997, la ligne ferroviaire Neukölln-Mittenwalder servit à acheminer les gravats et la terre excavée à Potsdamer Platz jusqu‘à Großziethen. Ce «contrat» était censé assurer l’exploitation durable du site, qui fut toutefois reconverti en espace de détente et de loisirs par la suite.

Zoom: Gedenkstein an die „gewaltlose Öffnung der Grenzanlagen“ zwischen Großziethen und Berlin-Buckow
Mémoire de «l’ouverture pacifique de la frontière
Image : Senatskanzlei

Un lieu de mémoire a été érigé à proximité de Kölner Damm, en hommage à Eberhard Schulz, qui y fut tué par balles en 1966. A partir du croisement de Lipschitzallee, vous emprunterez ensuite la Ringslebenstraße jusqu‘au Buckower Damm, qui comporte une stèle à la mémoire de «l’ouverture pacifique de la frontière», entre Großziethen et Berlin-Buckow. Le 2 janvier 2000, dix ans après l’événement, des élus de l’arrondissement Neukölln dévoilèrent la stèle en présence des habitants de Neukölln, de Großziethen, ainsi que d’un groupe de témoins de l’époque, pour commémorer cet événement historique. Un seul coup d’œil sur le plan de la ville suffit à comprendre que Buckow et Großziethen représentent une même unité urbaine, ce qui justifie doublement la stèle commémorative.

Gedenktafel Kullack
Plaque commémorative Horst Kullack
Image : gedenktafeln-in-berlin.de

A la hauteur de la Rathenower Straße, le tracé du mur plonge de nouveau vers le sud, le long du Töpchinger Weg. Après avoir parcouru la Straße 9 ou la Großziethener Straße jusqu’à la limite de l’ancien dispositif frontalier, vous découvrirez des stèles d’informations Horst Kullack, ainsi qu’une croix commémorative au niveau de la Wittelsbacherstraße, qui avait été installée en territoire ouest-allemand longtemps avant la chute du mur. Horst Kullack tenta de passer le mur le 31 décembre 1971 à l’âge de 23 ans. Il fut touché par les tirs des gardes-frontières sans sommation, et succomba à ses blessures le 21 janvier 1972 après plusieurs opérations.

Zoom: Mauerweg bei Großziethen
Circuit du Mur à Großziethen
Image : Senatskanzlei

Le poste-frontière de Mahlow, que vous découvrirez sur le Kirchhainer Damm (B96) avant de bifurquer vers la gare de RER de Lichtenrade, fut ouvert en 1977. Il était le point de passage des transports de gravats et de déchets en provenance de Berlin-Ouest, vers la décharge de Schöneiche. Des poids-lourds transportant des matériaux de construction vers Berlin-Ouest y passaient également. Le transit de voyageurs y était aussi autorisé. Un tunnel fut creusé au poste-frontière B96 pour les gardes-frontières de RDA. Cet endroit comporte une stèle d’information dédiée à Herbert Kiebler, victime du mur. C’est encore ici, au bord de la voie ferrée, qu’ Eduard Wroblewski fut criblé de balles par les gardes-frontières le 26 juillet 1966 lors d’une tentative de fuite dans la pénombre du soir. Près du Mahlower Grenzgraben, à côté de la Paplitzer Straße, un lieu de mémoire avait été érigé en 2009, pour rappeler le destin de cet homme tué à l’âge de 33 ans.

Informations sur l’étape: Ce tronçon, long de 16 kilomètres, se prête avant tout aux cyclistes. Si vous souhaitez interrompre l’étape avant son terme, vous pouvez la raccourcir d’environ un tiers, en rejoignant la station de métro de Lipschitzallee. Entre Schönefelder Straße et Kleinziethener Weg, vous devrez emprunter un itinéraire bis et quitter momentanément le tracé de l’ancien dispositif frontalier, car les travaux d’aménagement n’y sont pas encore terminés. A l’ouest du Kirchhainer Damm, l’étape longe le remblai du chemin de fer, traverse la Paplitzer Straße, Petkusser Straße, Horstwalder Straße et Hilbertstraße, pour rejoindre la gare de RER de Lichtenrade après environ 1,5 kilomètre. Le passage de la voie ferrée de l‘ancienne Dresdner Bahn et du RER n’a pas encore pu être mis en place. C’est pourquoi vous devrez emprunter le tunnel situé au nord de la Wolziger Zeile après avoir franchi la Paplitzer Straße, la Petkusser Straße et la Horstwalder Straße.

Attractions touristiques le long du circuit

Gropiusstadt

Lien vers: Gropiusstadt
Image : Thomas Duchauffour - Fotolia.com

Le schéma directeur d’aménagement du fondateur du Bauhaus, Walter Gropius, prévoyait l’aménagement de la cité de Britz-Buckow-Rudow, entre 1963 et 1973, avec des immeubles de cinq étages circulaires, entourés d’espaces verts et d’un centre commercial. Autres informations