Le mémorial soviétique du parc de Treptow

Sowjetisches Ehrenmal
Image : Robert Neumann - Fotolia.com

Le mémorial soviétique du parc de Treptow fut érigé entre 1946 et 1948 à la mémoire des 5000 soldats de l’armée rouge qui furent enterrés à cet endroit. Ce projet est né de l’inspiration d’un collectif composé de Jakow S. Belopolski (Architecte), Jewgeni W. Wutschetitsch (Sculpteur), et Alexander A. Gorpenko (Peintre), ainsi que de l’ingénieur Sarra S. Walerius.

Le mémorial s’étend sur 10 hectares entre la Puschkinallee et la rue Am Treptower Park. On y accède par un portique de granit, derrière lequel se dresse une sculpture intitulée «Notre mère patrie». Une allée, également en granit, et qui chemine entre deux drapeaux rouges, conduit jusqu’au mausolée. Deux statues de bronze représentant des soldats agenouillés, l’un jeune et l’autre dans la force de l’age, sont disposées à droite et à gauche des drapeaux et rappellent au visiteur qu’il se trouve sur le site d’un monument funéraire.

4 800 soldats sont enterrés dans le jardin du mausolée et 200 directement sous le monument funéraire. Au nord et au sud, le carré de pelouse formé par le cimetière militaire est entouré de 16 sarcophages au total, qui symbolisent les 16 républiques de l’ex-URSS. Des scènes historiques représentées en relief sur les parois des sarcophages, illustrent la «grande guerre pour la patrie» contre l’Allemagne national-socialiste.

Une statue de bronze de 70 tonnes, représentant un soldat soviétique, trône au centre du monumental mausolée. Ce dernier porte une épée, la garde baissée, et écrase de son pied une croix gammée. Il tient un enfant dans son autre bras et son geste annonce la victoire. Il ordonne la paix et paraît promettre un avenir prospère.

Des cérémonies commémoratives ont lieu régulièrement dans le parc de Treptow, accompagnées de dépôts de gerbes à la mémoire des victimes soviétiques de la deuxième guerre mondiale.

A l’instar des deux autres mémoriaux soviétiques à Tiergarten et dans le parc Schönholzer Heide, la responsabilité du mausolée de Treptow a été cédée au Land de Berlin après le retrait des troupes de la C.E.I.