Le tracé du mur dans Berlin

Le 13 août 1961, les dirigeants de RDA firent renforcer le dispositif frontalier avec Berlin-Ouest par des systèmes de barrage supplémentaires. Les murs et barbelés mis en place atteignaient une hauteur de 3,60 mètres. Le No Man’s Land entre ces éléments mesurait entre cinq et plusieurs centaines de mètres. Aujourd’hui, cette ancienne bande frontalière est presque entièrement urbanisée. Elle comporte également des parcs et des lieux commémoratifs du mur.

Sur la carte, la ligne rouge symbolise le mur extérieur qui délimitait Berlin-Ouest, alors que la ligne bleue reproduit le tracé du mur d’arrière-plan.

La ligne jaune marque la frontière politique. Son tracé, qui ne coïncidait pas toujours avec celui du mur extérieur, était le point que devaient atteindre les fugitifs avant de se considérer hors de danger de mort.

Une représentation cartographique suit. Karte überspringen

MAP loading ...

Fin de la carte.

Link zeigt: Orte-Markierungen L’ancien poste-frontière Friedrichstraße (Checkpoint Charlie)

Link zeigt: Orte-Markierungen Allée de cerisiers et stèle commémorative

Link zeigt: Orte-Markierungen Les segments conservés du mur extérieur topographie de la terreur

Link zeigt: Orte-Markierungen Lieu de mémoire Herbert Bauer et Michael Bittner

Link zeigt: Orte-Markierungen Système d’orientation et d’information Friedrichstraße/Krausenstraße

Link zeigt: Orte-Markierungen Le monument aux morts soviétique