L’ancien poste-frontière Friedrichstraße

Lorsque vous lancez l'application, vous acceptez que vos données soient transmises à Google. Vous trouverez de plus amples informations dans notre rubrique Politique de confidentialité.

Dans le sens est-ouest, la station de S-Bahn (RER) Friedrichstraße était le dernier arrêt avant la frontière de Berlin-Ouest. Sur l’axe nord-sud, elle se situe au centre de la ville. La fermeture de la frontière, en août 1961, transforma cette gare de passage en gare terminus et poste-frontière pour les voyageurs dans les deux sens. Le poste de contrôle frontalier, baptisé « Tränenpalast » (Palais des larmes) en raison des innombrables adieux qui s’y sont déroulés jusqu’en 1989, a été conservé.

La station de S-Bahn Friedrichstraße a été entièrement transformée au milieu des années 1990. L’ancien poste de contrôle pour voyageurs sortant ou entrant dans Berlin-Ouest se trouvait au nord de la voie ferrée et était relié à la gare par un tunnel. Ce poste de contrôle frontalier, dont la façade originelle a été conservée, constitue le principal vestige matériel de l’ancien poste-frontière.

Conformément au programme fédéral relatif aux lieux de commémoration, la fondation Haus der Geschichte der Bundesrepublik Deutschland a créé l’exposition « Expériences frontalières. La division allemande au quotidien » dans le bâtiment historique du Tränenpalast. Un lieu de mémoire exceptionnel est né, à la hauteur de la place qu’occupe le Palais des larmes dans la conscience des Allemands.

  • Grenzübergang Bahnhof Friedrichstraße; Grenzkontrollstelle "Tränenpalast" 1966

    Poste-frontière de la gare Friedrichstraße ; Poste de contrôle frontalier « Tränenpalast », 1966

  • Grenzübergang Bahnhof Friedrichstraße; Besucher nach dem Passieren der Grenzkontrollen 1974

    Poste-frontière de la gare Friedrichstraße ; visiteurs après avoir passé les postes de contrôle, 1974