Direkt zum Inhalt der Seite springen

Le tracé du mur dans Berlin

La carte présente le tracé historique ainsi que des vestiges et des traces de lieux commémoratifs et de lieux de mémoire du mur de Berlin. Faites les apparaître et disparaître en temps réel en cliquant sur les cases bleues qui figurent dans la fenêtre de navigation. Les sites et mémoriaux suivants peuvent ainsi être visualisés:

Le No Man’s Land entre le mur d’arrière-plan et le mur extérieur


Le 13 août 1961, les dirigeants de RDA firent renforcer le dispositif frontalier avec Berlin-Ouest par des systèmes de barrage supplémentaires. Les murs et barbelés mis en place atteignaient une hauteur de 3,60 mètres. Le No Man’s Land entre ces éléments mesurait entre cinq et plusieurs centaines de mètres. Aujourd’hui, cette ancienne bande frontalière est presque entièrement urbanisée. Elle comporte également des parcs et des lieux commémoratifs du mur. Sur la carte, la ligne rouge symbolise le mur extérieur qui délimitait Berlin-Ouest, alors que la ligne bleue reproduit le tracé du mur d’arrière-plan.
La ligne jaune marque la frontière politique. Son tracé, qui ne coïncidait pas toujours avec celui du mur extérieur, était le point que devaient atteindre les fugitifs avant de se considérer hors de danger de mort.

Vestiges et traces du mur


Dès 1990, les autorités en charge du patrimoine historique berlinois ont oeuvré pour la conservation de certaines installations du dispositif frontalier. Plusieurs centaines de mètres du mur d’arrière-plan et du mur extérieur, ainsi que trois miradors, ont été classés monuments historiques.

Les anciens postes-frontières le long de la frontière intra-berlinoise


Du 22 août 1961 au 9 novembre 1989, le passage entre Berlin-Ouest et Berlin-Est était régi par sept postes-frontières intra-urbains et un point de passage ferroviaire. Le trafic entre la République Fédérale d’Allemagne et Berlin-Ouest était assuré par des liaisons autoroutières dites de transit, avec leurs propres postes-frontières.

Mémoriaux et lieux commémoratifs sur le tracé du mur de Berlin


Le mémorial du mur de Berlin, le monument commémoratif du mur dans la maison de Marie-Elisabeth Lüders et le «parlement des arbres», créés au lendemain de la chute du mur en novembre 1989, ainsi que d’autres lieux de mémoire, rendent hommage aux victimes du mur. D’autres lieux de mémoire ont été créés à Berlin-Ouest entre 1961 et 1989. Chacun d’eux documente la mémoire du passé.

Centres de documentation et musées proches du tracé du mur de Berlin


Le centre de documentation du mur de Berlin et le musée du mur de Checkpoint Charlie, tous deux situés sur l’ancien tracé du mur, contiennent une quantité d’informations sur le contexte politique de la division de Berlin, sur l’histoire du mur, les tentatives de fuite et autres destinées personnelles. Si vous souhaitez approfondir l’histoire allemande d’après-guerre, la division du pays ou encore l’histoire de la RDA, d’autres centres de documentation et bibliothèques sont à votre disposition à Berlin.

Autres sites historiques importants


Sur le terrain de la fondation «Topographie de la terreur», on trouve des vestiges du mur bien conservés. Par ailleurs, le segment de mur d’arrière-plan situé dans la Mühlenstraße et décoré par des artistes au lendemain de la chute du mur, a acquis une notoriété mondiale sous son appellation East Side Gallery. Sur d’autres tronçons historiques du tracé, le retour à l’homogénéité du paysage urbain a effacé les traces du passé.

Le parcours historique du mur de Berlin et l’itinéraire du mur autour de Berlin


Le tracé historique du mur de Berlin est marqué au sol par une double rangée de pavés et des plaques en fonte portant l’inscription «Berliner Mauer 1961–1989». De plus, les étapes du parcours historique du mur comportent des illustrations (Photographies noir et blanc) et des explications en quatre langues sur les événements qui s’y sont déroulés. Ce parcours historique regroupe 30 étapes.

Repères artistiques


Les sept anciens postes-frontières entre Berlin-Est et Berlin-Ouest sont signalés aujourd’hui par des oeuvres d’art retenues en 1996 lors d’un concours, et installées avec le soutien du Land de Berlin entre 1997 et 1999.

Autres sites


Cette rubrique comporte divers endroits de mémoire et édifices historiques, tels que la chapelle de la réconciliation de Bernauer Straße ou encore le monument aux morts soviétique de Treptow.