Le musée germano-russe de Berlin Karlshorst

Foto Karlshorst

Le 8 mai 1945, le général de brigade Keitel, l’admiral von Friedeburg et le général StumpffIm signèrent la capitulation inconditionnelle de la Wehrmacht allemande dans le mess des officiers de l’école du génie militaire N°1 de Berlin-Karlshorst, prise par l’armée rouge. La deuxième guerre mondiale était terminée en Europe.

Le lieu historique de la signature fut transformé par la suite en siège de l’Administrateur militaire soviétique pendant l’occupation, avant de devenir, de 1967 à 1994, le musée des forces armées soviétiques, qui retraçait la prise de Berlin.

Après les accords germano-soviétiques sur le retrait des troupes soviétiques d’Allemagne, les deux pays décidèrent en 1990 de transformer le site en un lieu de mémoire commun, afin de rappeler les circonstances de la fin de la deuxième guerre mondiale et du règne national-socialiste.

L’exposition permanente élaborée en commun présente les relations germano-soviétiques entre 1917 et 1990. Le musée thématise la guerre sur le front de l’est entre 1941 et 1945, ainsi que la guerre froide qui suivit jusqu’en 1990. Des expositions temporaires y sont organisées pour approfondir ponctuellement certains aspects liés à la guerre ou à l’histoire des relations germano-soviétiques.

Lorsque vous lancez l'application, vous acceptez que vos données soient transmises à Google. Vous trouverez de plus amples informations dans notre rubrique Politique de confidentialité.

Musées et expositions

  • Le musée germano-russe de Berlin Karlshorst