Le parcours du mur de Berlin - De Lichterfelde Sud à Griebnitzsee

Lorsque vous lancez l'application, vous acceptez que vos données soient transmises à Google. Vous trouverez de plus amples informations dans notre rubrique Politique de confidentialité.

Postes-frontières

Lieux de mémoire

Repères artistiques

Mémoriaux

Lieux commémoratifs des victimes du mur de Berlin

Musées et expositions

Restes du mur

Informations historiques

Site touristique

Autres lieux importants

Stèle «à la mémoire des victimes inconnues du mur»

Au début de cette étape, l’itinéraire passe sur l’ancien territoire de RDA, à l’ouest de la frontière, jusqu’au canal de Teltow, qu’il longe ensuite jusqu’au pont Knesebeckbrücke. A partir d’ici, le parcours passe sur l’autre berge du canal. On y trouve une stèle «à la mémoire des victimes inconnues du mur», posée en hommage à Roland Hoff, qui, le 29 août 1961, avait essayé de franchir le canal à la nage, à la hauteur de la Wupperstraße de Lichterfelde. Les gardes-frontières de RDA tirèrent environ 30 balles sur l’homme âgé de 27 ans. Hoff fut touché à la tête et se noya. Le parcours du mur contourne ensuite le port et s’écarte du canal à partir de la Sachtlebenstraße. Cet endroit était un poste-frontière fluvial. Une tentative de fuite s’y produisit le 26 avril 1963. Un jeune homme de 20, Peter Maedler, essaya, lui aussi, de traverser le canal de Teltow en nageant. Il fut repéré au petit matin par les gardes-frontières de RDA, qui ouvrirent le feu. Maedler fut touché mortellement et son corps fut repêché par les pompiers de RDA. Autrefois, le tracé de la frontière se poursuivait au nord du canal. Aujourd’hui, la piste cyclable suit ce tracé du côté de l’ancien Berlin-Ouest, jusqu’au lac de Buschgrabensee, à partir duquel l’itinéraire du mur et la piste cyclable bifurquent vers l’ouest.

Stèles d’informations Peter Mädler et Karl-Heinz Kube

Les stèles d’informations implantées sur cette portion rendent hommage à Klaus Garten dans la Paul-Gerhardt-Straße, à Roland Hoff et Günter Seling sur la berge sud du canal de Teltow (ex-RDA, faisant partie du Brandebourg aujourd’hui), entre la Max-Sabersky-Allee et la Zehlendorfer Straße, à Peter Mädler et Karl-Heinz Kube dans la Zehlendorfer Straße et sur le pont Knesebeckbrücke, tous abattus à la frontière entre l’ex-RDA et Berlin-ouest par des gardes-frontières. Les stèles ont été postées à proximité de chaque lieu de tentative de passage.

Poste-frontière ouest-berlinois de Dreilinden

Sur la Benschallee vous découvrirez une stèle «en hommage aux victimes de la séparation de l’Allemagne». A partir d’ici, le parcours du mur quitte le tracé de l’ancienne frontière et se dirige vers le nord jusqu’au Königsweg. Ce dernier ne rejoint l’itinéraire de l’ancienne frontière politique (qui ne correspondait pas au tracé du mur à cet endroit) que peu avant le poste-frontière ouest-berlinois de Dreilinden. Depuis le pont Königswegbrücke, vous apercevrez les bâtiments conservés et classés de l’ancien poste-frontière «Checkpoint Bravo», par lequel transitaient les membres des forces alliées occidentales arrivant de Helmstedt («Checkpoint Alpha»).

Poste-frontière de Drewitz avec mémorial au blindé, 1975

Le poste-frontière de Drewitz (RDA) se trouvait un peu plus en aval vers le sud. Le panneau d’information du parcours implanté à proximité du pont Königswegbrücke montre des photos qui rappellent la situation historique. A cinq minutes de marche d’ici, vous découvrirez le mémorial au blindé soviétique, qui a été transformé en œuvre d’art par Eckhard Haisch au lendemain de la chute du mur en 1992. A la place du blindé, c’est désormais un chasse-neige de fabrication russe qui trône sur le socle installé en amont de l’autoroute.

Stèle, poste-frontière de Drewitz

Dans le poste de commandement de l’ancien poste-frontière de Drewitz (RDA), l’association Checkpoint Bravo e.V. a créé le lieu de mémoire et de rencontres Drewitz-Dreilinden. L’exposition «AMI – ENNEMI», installée à l’intérieur et autour de l’ancien poste de commandement décrit les événements et les destins liés à ce lieu. Un parcours pédagogique à ciel ouvert, créé à partir d’installations et d’objets d’origine, explique la configuration de l’ancien dispositif frontalier. Le long de la piste cyclable de la portion Teltow / Steglitz-Zehlendorf, des stèles d’information rendent hommage aux victimes du mur Walter Kittel et Christan Buttkus.

Le circuit du Mur Königsweg

Après l‘autoroute A115, le Königsweg poursuit son tracé, parallèlement à l’ancienne frontière politique. Ici, l’ancien dispositif frontalier s’étendait au sud de l’ancienne autoroute. L’ancienne autoroute conduisait jusqu’à Albrechts Teerofen, qui abritait le «Poste-frontière de Drewitz» jusqu’en 1969. Vous y retrouverez aussi un panneau d’information du parcours du mur avec des photos historiques de ce point de passage. L’aire de repos et les restes du poste-frontière ont été conservés. C’est ici que fut abattu en 1965 le ressortissant ouest-berlinois Hermann Döbler à l’âge de 42 ans. Ce dernier, qui circulait sur le canal de Teltow à bord d’un bateau à moteur, avait franchi par mégarde la frontière fluviale de RDA. Les stèles d’information installées dans la portion Kleinmachnow rendent hommage à Hermann Döbler et Holger H. Un chemin parallèle vous permettra de rejoindre le parcours du mur depuis l’ancien poste-frontière.

Stèles d’informations

Il vous conduira jusqu’à la gare de RER de Griebnitzsee, qui était le point d’entrée dans Berlin-Ouest pour les voyageurs ferroviaires en transit, par la Bäkestraße, Neue Kreisstraße et la Stubenrauchstraße. Au croisement du parcours et de l’itinéraire bis, un petit chemin vous conduira jusqu’à l’ancienne enclave de Steinstücken. Les 200 habitants qui y vivaient, faisaient partie du secteur d’occupation américain de Berlin mais résidaient sur le sol de RDA. A titre symbolique, trois soldats de la police militaire américaine y étaient stationnés en permanence. L’aviation légère de l’armée de terre américaine maintenait également un hélicoptère en disponibilité opérationnelle permanente, afin de préserver un pont aérien. Il fallut attendre 1972 pour que Berlin-Ouest se voie restituer la route conduisant à Steinstücken, qui fut alors élargie. Un panneau d’information du parcours du mur, le lieu commémoratif Willi Marzahn, situé sur le Königsweg, et le mémorial à l‘hélicoptère de la Teltower Straße, rappellent la situation historique particulière de cette enclave. Willi Marzahn était un sous-officier de 21 ans de l’armée de RDA. Le 19 mars 1966, il tenta de rejoindre Berlin-Ouest avec l’un de ses camarades. Leur tentative de passage déclencha une fusillade au cours de laquelle Willi Marzahn fut mortellement touché. Son ami passa à Berlin-Ouest. Peter Hauptmann fut abattu le 3 mai 1965 devant sa maison qui se situait en zone frontalière. Il n’avait pas l’intention de fuir. Une stèle a été installée à sa mémoire au bord de la Bernhard-Beyer-Straße, direction Steinstücken.

  • Informations sur l’étape: Si vous souhaitez visiter le mémorial de l’ancien camp de concentration de Lichterfelde (situé autrefois dans la Wismarer Straße 26–36), nous vous conseillons de débuter l’étape à la gare de RER Osdorfer Straße, et de rejoindre le parcours du mur par le Ostpreußendamm après avoir fait escale dans la Wismarer Straße. Il est également possible de rejoindre le parcours du mur à partir de la station de RER Lichterfelde Süd, en empruntant le Holtheimer Weg et le Ahlener Weg. Vous pourrez aussi réduire de moitié les 15 kilomètres qui vous séparent de l’arrivée de cette étape, en rejoignant la gare de RER de Zehlendorf par la Berlepschstraße. Au niveau de la Benschallee, le parcours du mur quitte le tracé de l’ancien dispositif frontalier et vous conduit à Kohlhasenbrück en suivant le Königsweg. En franchissant le tracé de l’ancienne autoroute et le pont qui a été conservé à cet endroit, vous pouvez également rejoindre l’ancien poste-frontière de RDA Nowawes / Dreilinden et Albrechts Teerofen. A partir de là, vous suivrez un itinéraire bis qui longe la berge Kremnitzufer, avant de rattraper le parcours principal. Au croisement de ces deux itinéraires, un troisième petit chemin vous conduira à Steinstücken. La route principale vous emmènera jusqu’à la gare de Griebnitzsee par la Bäkestraße, Neue Kreisstraße et la Stubenrauchstraße.

Attractions touristiques le long du circuit