Formation et formation complémentaire

Des figures représentant différents métiers devant la ligne d'horizon de Berlin

Quelle est la différence entre la formation et la formation complémentaire ?

Aucune connaissance préalable n’est requise pour une formation. On y apprend un métier nouveau. Au contraire, une formation complémentaire a pour objectif un apprentissage supplémentaire sur votre propre métier, par exemple sur des changements législatifs, de nouvelles techniques ou un approfondissement. En Allemagne, les formations ont lieu soit dans une entreprise, dans une école spécialisée ou à la fois en entreprise et à l’école. Il est possible de faire un stage avant d’entamer la formation afin de se familiariser avec le métier visé et l’entreprise.

Puis-je entamer une formation ?

En tant que citoyenne ou citoyen de l’UE, vous pouvez suivre une formation en Allemagne.

Si vous venez d’un pays hors de l’UE, cela dépend du fait qu’il s’agisse d’une formation à l’école ou en entreprise.

Dans le cadre d’une formation en entreprise, l’apprenti travaille plusieurs jours par semaine dans une entreprise et y apprend la pratique professionnelle. En complément, on fréquente régulièrement l’école professionnelle pour y apprendre la théorie. Ce type de formation est considéré comme un emploi et vous avez éventuellement besoin pour cela d’une autorisation de travail. Comme vous travaillez déjà en tant qu’apprenti(e), vous recevez également une rémunération qui, pendant la formation, est largement inférieure au niveau de salaire normal.

Note : The German Vocational Training System (en allemand)

Dans le cadre d’une formation à l’école, toute la formation a lieu dans une école. On trouve ces formations par exemple dans le secteur de la santé ou le secteur social ou dans certains métiers techniques et du secteur informatique. La formation à l’école n’est pas considérée comme un emploi et ne nécessite dont pas une autorisation. Toutefois, vous ne recevez pas de rémunération. Dans de nombreuses écoles, il est même nécessaire de payer des frais pour la formation.

Si vous souhaitez suivre une formation en entreprise, il est important de vérifier si vous êtes autorisé(e) à avoir une activité (activité indépendante et non indépendante) ou un emploi (activité non indépendante seulement). Cela dépend de la condition indiquée dans votre document de séjour (par ex. Aufenthaltserlaubnis (autorisation de séjour), Niederlassungserlaubnis (autorisation de résidence), Aufenthaltsgestattung (permis de séjour), Duldung (étranger toléré)).
Si la mention « Activité non autorisée » est indiquée, vous n’avez généralement pas le droit de suivre une formation. Si au contraire la mention « Activité professionnelle autorisée » apparaît, vous pouvez suivre une formation. Si la mention indique « Activité uniquement sur autorisation du bureau des étrangers », vous devez vous rendre à l’Ausländerbehörde (bureau des étrangers) avec une proposition concrète de formation et y faire la demande d’autorisation.

Pendant l’Asylverfahren (procédure d’asile), vous ne pouvez pas travailler pendant les trois premiers mois suivant la remise du permis de séjour ou de la Duldung (statut d’étranger toléré). De même, au cours de la période pendant laquelle vous avez l’obligation de vivre dans l’Erstaufnahmeeinrichtung (centre de premier accueil) (au maximum six mois après l’enregistrement), vous avez l’interdiction de travailler. Une fois ces délais écoulés, vous pouvez demander l’autorisation de suivre une formation en entreprise. Les demandeuses et demandeurs d’asile venant de « sicheren Herkunftsländern » (pays d’origine sûrs) sont soumis à une interdiction permanente de travail s’ils ou elles ont déposé une demande d’asile après le 31 août 2015. Pendant tout l’Asylverfahren (procédure d’asile) et pendant le délai consécutif de la Duldung (statut d’étranger toléré), ces personnes ne peuvent pas travailler ni suivre de formation. On considère actuellement comme pays « sûrs » le Ghana, le Sénégal, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Macédoine, l’Albanie et le Kosovo.

Si vous avez une Duldung (statut d’étranger toléré), vous ne pouvez pas travailler pendant les trois premiers mois de votre séjour en Allemagne. Mais il existe une exception pour une formation professionnelle en entreprise. Vous pouvez entamer une telle formation même pendant cette première période. Toutefois, si vous venez de l’un de ces « sicheren Herkunftsländern » (pays d’origine sûrs) et que vous avez demandé l’asile en Allemagne après le 31 août 2015, vous ne pouvez ni travailler ni suivre une formation. Une interdiction de travail et de formation s’applique également si vous n’avez une Duldung (statut d’étranger toléré) que parce que votre expulsion n’est pas exécutable et que le Ausländerbehörde (bureau des étrangers) vous reproche d’être responsable de cette situation, en particulier si vous avez donné des informations mensongères sur votre identité.

En cas de doute et dans tous les cas, votre document de séjour vous indique si vous pouvez travailler et suivre une formation en entreprise. Cependant, les conditions sont parfois modifiées ultérieurement bien que les délais d’attente soient par exemple déjà expirés. Posez vos questions à l’Ausländerbehörde (bureau des étrangers) ou demandez des conseils juridiques en cas de doute.

Comment trouver une place de formation ?

Les formations sont offertes dans des écoles professionnelles ou des entreprises. Vous pouvez rechercher de manière ciblée les annonces de places de formations à Berlin à l’aide de la Jobsuche (recherche d’emploi) (en allemand) sur berlin.de. Les Berufsinformationszentren (centres d’informations professionnelles – BIZ) (en allemand) des Agenturen für Arbeit (agences pour l’emploi) sont représentés dans quasiment tous les arrondissements de Berlin.
Pour la recherche d’une place de formation, procédez de manière similaire à la recherche d’emploi.
Les conseillères et conseillers du Willkommenszentrum Berlin peuvent également vous aider lors de la recherche d’une place de formation. Vous trouverez des interlocuteurs supplémentaires utiles dans les chambres de commerce et d’industrie (IHK) (en allemand)
et dans les chambres des métiers (HWK) (en allemand)

Liens complémentaires :

Comment financer ma formation ?

Vous pouvez bénéficier d’une aide financière si vous suivez une formation à l’école pour laquelle vous ne recevez pas de rémunération ou pour une formation en entreprise dont la rémunération ne suffit pas à vivre et si vos parents également ne peuvent pas suffisamment vous soutenir. C’est ce que l’on appelle l’Ausbildungsförderung (promotion de la formation) publique.

Cependant, celle-ci ne s’applique pas si vous séjournez en Allemagne uniquement aux fins de la formation (§ 17 Aufenthaltsgesetz (loi sur le séjour)). Dans ce cas, vous devez ou vos parents doivent assurer votre subsistance. Dans certaines circonstances, des tiers peuvent vous financer, par exemple une fondation.

Pour les élèves et les apprentis dans une formations à l’école, il existe le Schüler-BAföG (BAföG des élèves du secondaire), mais uniquement si l’établissement de formation est éligible pour une aide. Pour savoir si c’est le cas, adressez-vous à l’école elle-même.

Les citoyennes et les citoyens de l’UE et leur famille peuvent bénéficier du Schüler-BAföG (BAföG des élèves du secondaire) dans les mêmes conditions que les citoyens allemands. Si vous ne venez pas d’un pays de l’UE, votre droit au Schüler-BAföG (BAföG des élèves du secondaire) dépend de votre statut de séjour. Les réfugié(e)s reconnu(e)s ou les parents de citoyens allemands, par exemple, peuvent également bénéficier du Schüler-BAföG (BAföG des élèves du secondaire) dans les mêmes conditions que les citoyens allemands. Les détentrices et détenteurs de certaines autorisations de séjour à titre humanitaire ou d’une Duldung (statut d’étranger toléré) doivent respecter un délai de 15 mois. Les détentrices et détenteurs de certaines autres autorisations de séjour ou d’un permis de séjour doivent même attendre d’avoir vécu et travaillé cinq ans en Allemagne avant d’entamer des études ou leurs parents doivent y avoir vécu et travaillé trois ans. Pour savoir quel cas vous concerne, vous pouvez vous renseigner auprès du bureau compétent pour vous en charge de l’Ausbildungsförderung (promotion de la formation). Les bureaux en charge de l’Ausbildungsförderung (promotion de la formation) se trouvent dans les Bezirksämtern (mairies d’arrondissement) de Charlottenburg-Wilmersdorf, Lichtenberg et Pankow.

Pour la demande, vous avez besoin des documents suivants :

  • Pièce d’identité, évtl. avec Meldebescheinigung (attestation de domicile)
  • Autorisation de séjour ou permis de séjour
  • Formulaire (en allemand)
  • Justificatif de revenu, également des parents ou de votre épouse ou époux

Vous trouverez plus d’informations sur les pages du site berlin.de (en allemand).

Pour les apprenti(e)s dans une formation en entreprise, il existe encore la Berufsausbildungsbeihilfe (subvention de formation professionnelle) ou l’Ausbildungsgeld (subvention de formation) pour les apprenti(e)s avec un handicap. De manière similaire au Schüler-BAföG (BAföG des élèves du secondaire), l’accès à la subvention dépend de votre statut de séjour. Les citoyennes et les citoyens de l’UE et leur famille peuvent bénéficier de la Berufsausbildungsbeihilfe (subvention de formation professionnelle) dans les mêmes conditions que les citoyens allemands. Pour les personnes venant de pays hors de l’UE, on applique des délais d’attente progressifs. Les détentrices et détenteurs de certaines autorisations de séjour octroyées à titre humanitaire ou du regroupement familial ont droit à la Berufsausbildungsbeihilfe (subvention de formation professionnelle) après un séjour de trois mois en Allemagne. Les demandeuses et demandeurs d’asile pour qui on suppose qu’ils ou elles recevrons un droit de séjour durable peuvent recevoir la Berufsausbildungsbeihilfe (subvention de formation professionnelle) après un séjour de 15 mois (cela s’applique actuellement pour les personnes venant d’Érythrée, d’Irak, d’Iran, de Somalie et de Syrie). Les personnes avec une Duldung (statut d’étranger toléré) doivent également patienter 15 mois. Les demandeuses et demandeurs d’asile venant d’autres pays ainsi que les personnes avec d’autres types d’autorisation de séjour doivent soit avoir vécu cinq ans en Allemagne et y avoir travaillé légalement ou au moins l’un de leur parent doit avoir vécu et travaillé trois ans en Allemagne. Pour savoir si vous avez droit à la subvention, vous pouvez vous renseigner auprès de votre Agentur für Arbeit (agence pour l’emploi) locale, auprès de laquelle vous déposez également la demande.

En plus de la promotion financière de votre formation, vous pouvez également bénéficier d’une aide sous la forme d’autres offres. Les berufsvorbereitende Bildungsmaßnahmen (mesures de formation pour la préparation professionnelle) servent à vous transmettre des connaissances qui vous aident pendant la formation. Si vous n’avez pas eu la possibilité de fréquenter l’école durablement dans votre pays d’origine, vous pouvez également obtenir un diplôme d’enseignement scolaire. Les Ausbildungsbegleitende Hilfen (aides accompagnant la formation) vous aident à terminer votre formation avec succès. Il peut par exemple s’agir d’un apprentissage approfondi de la langue allemande mais également de l’acquisition de connaissances théoriques et d’expériences pratiques pour votre métier de formation. Des aides particulières sont également offertes aux personnes avec un handicap afin qu’elles puissent suivre la formation.

Si vous venez d’un pays de l’UE, vous avez droit à ces aides complémentaires au même titre que les citoyens allemands. Si vous venez d’un pays hors de l’UE, l’accès à ces aides dépend de votre statut de séjour. Vous pouvez recevoir une aide même pendant l’Asylverfahren (procédure d’asile) si vous vous trouvez en Allemagne depuis déjà au moins trois mois et que vous obtiendrez probablement un droit de séjour à long terme. C’est actuellement le cas pour les personnes venant d’Érythrée, d’Irak, d’Iran, de Somalie et de Syrie. De même, les détentrices et détenteurs d’une autorisation de séjour doivent souvent patienter trois mois avant d’avoir droit à ces aides complémentaires en lien avec la formation. Des délais d’attente encore plus longs, d’un an à six ans, s’appliquent pour les personnes avec une Duldung (statut d’étranger toléré).

Comment puis-je suivre une Weiterbildung (formation complémentaire) ?

Une Weiterbildung (formation complémentaire) sert à approfondir la connaissance d’un certain métier. Il existe des offres dans différents instituts (en allemand) et Volkshochschulen (universités populaires) (en allemand).
Pour entamer une Weiterbildung (formation complémentaire) ou une formation, certains diplômes d’enseignement sont requis en Allemagne. Si vous ne possédez pas ces diplômes, vous pouvez les rattraper par le biais du zweiten Bildungsweg (école de la deuxième chance) afin de remplir les conditions d’admission à la formation ou à la formation complémentaire. Cela s’applique également pour le diplôme de formation ou la licence professionnelle de votre pays d’origine qui n’est pas reconnu(e) ici comme l’équivalent d’un diplôme domestique. Pour savoir comment faire reconnaître votre diplôme obtenu à l’étranger, consultez le point Reconnaissance de qualifications professionnelles(Lien vers le site Reconnaissance de la (des) qualification(s) professionnelle(s)). Vous pouvez ensuite finir l’enseignement secondaire ou obtenir un diplôme supérieur dans une Abendschule (école du soir) ou un autre établissement. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet auprès de la Senatsverwaltung für Bildung, Jugend und Familie (en allemand) (Sénat pour l’Éducation, la Jeunesse et la Famille).
Le Willkommenszentrum Berlin vous fournira également des informations ciblées sur les possibilités de formation et de formation complémentaire. Vous trouverez une vue d’ensemble de toutes les possibilités de formation complémentaire dans la base de données de la formation complémentaire du Land de Berlin (en allemand) et dans les Lernläden (en allemand) (magasins d’apprentissage).