Études

Une enseignante instruit des étudiants

Puis-je poursuivre des études dans une université ou une école technique supérieure ?

Légalement, l’accès à l’université ne dépend pas de la nationalité ou n’est pas limité à certaines nationalités. Les personnes souhaitant étudier et venant de différents pays trouveront des informations spécifiques et des conseils utiles sur la procédure de candidature sur uni-assist (en allemand).
Si vous venez d’un pays hors de l’UE pour étudier en Allemagne, vous avez besoin d’une autorisation de séjour pour étudiant. Les conditions imposées et les documents dont vous avez besoin pour cela sont indiqués sur berlin.de (en allemand). La base de données Anabin fournit des informations sur l’évaluation des diplômes d’enseignement supérieur étrangers.

Les réfugié(e)s reconnu(e)s sont considérés comme des candidat(e)s internationaux aux études. Un permis de séjour ou une Duldung (statut d’étranger toléré) permet également d’entamer des études. De nombreuses universités travaillent avec uni-assist e.V. et ont établi un site Internet (en allemand) spécifique avec des informations pour les réfugié(e)s. Par ailleurs, la Senatsverwaltung für Bildung, Jugend und Familie (Sénat pour l’Éducation, la Jeunesse et la Famille) informe les réfugié(e)s qui souhaitent étudier au moyen d’une fiche d’informations (en allemand).

Comment trouver une place d’étude ?

Pour rechercher une place d’étude, vous pouvez utiliser le Hochschulnavigator (navigateur des écoles supérieures) (en allemand) du Hochschulkompasses (guide universitaire). Une liste de tous les bureaux de conseils étudiants de toutes les écoles supérieures de Berlin se trouve dans la fiche d’informations (en allemand) de la (Sénat pour l’Éducation, la Jeunesse et la Famille).

Comment financer mes études ?

Pour financer vos études, vous pouvez faire une demande de Stipendium (bourse). Les Stipendien (bourses) sont notamment attribués par la Begabtenförderung (promotion des talents) de l’État et par les Stiftungen (fondations). Vous trouverez des informations sur les possibilités de financement du DAAD (service d’échange académique allemand) pour les étudiant(e)s étrangères et étrangers, les diplômé(e)s, les titulaires d’un doctorat et les professeur(e)s d’université ainsi que sur les offres d’autres organismes de soutien sélectionnés sur le site Internet du DAAD (en allemand).

Dans certaines conditions, vous pouvez faire une demande de BAföG (promotion de la formation). Tenez cependant compte du faite que les personnes étrangères n’ont pas toutes droit au BAföG ou que le BAföG n’est pas accordé selon les mêmes critères que pour les étudiant(e)s domestiques. Vous trouverez plus d’informations sur Schüler-BAföG (BAföG des élèves du secondaire)
car les cercles de personnes financés sont les mêmes.
Il faut également prendre en compte qu’un éventuel recours au BAföG exclut les personnes concernées des allocations du SGB II. Là aussi, il est recommandé d’utiliser les offres de conseil existantes.
Si l’autorisation de séjour a été accordée précisément pour les études(§ 16 AufenthG), vous n’avez généralement pas droit au BAföG car le visa est uniquement accordé si vous êtes en mesure d’assurer vous-même (ou avec l’aide de vos parents) votre subsistance.

Si vous souhaitez travailler en parallèle à vos études, vous devez tenir compte de deux éléments: pour de nombreuses entreprises, les studentische Aushilfen (personnel étudiant) sont attractifs car ces employé(e)s permettent de verses des cotisations sociales plus basses. Mais cela ne vaut que pour les « studentische Nebentätigkeiten » (activités étudiantes auxiliaires). Vous ne pouvez travailler dans ce cadre que pendant un maximum de 20 heures par semaine ou uniquement pendant les Semesterferien (vacances universitaires). Si vous travaillez plus, vous n’êtes plus considéré(e) comme un(e) étudiant(e) mais comme un(e) employé(e). Vous devez alors verser des cotisations normales à l’assurance sociale, ce qui peut être une raison pour certains employeurs de cesser de vous employer.
Les étudiant(e)s venant de pays hors de l’UE avec une autorisation de séjour spécialement accordée pour les études (§ 16 Aufenthaltsgesetz (loi sur le séjour)) doivent par ailleurs prendre en compte une limitation supplémentaire. Les studentische Nebentätigkeiten (activités étudiantes auxiliaires) (c’est-à-dire max. 20 heures par semaine) sont autorisées. Mais s’ils ou elles souhaitent travailler plus (par ex. pendant les vacances universitaires), il existe pour cela une limitation à 120 jours de travail par an ou 240 demi-journées. Si vous souhaitez travailler encore plus, vous devez en faire la demande auprès de la Bundesagentur für Arbeit (agence fédérale pour l’emploi). Mais il faut faire attention à ce que vos études ne souffrent pas de ces nombreuses heures de travail.
La prise d’un Studienkredit (crédit étudiant) représente une possibilité supplémentaire de financer vos études. Vous trouverez des informations à ce propos dans le Hochschulkompass (guide universitaire) (en allemand).