Chômage

Des figures représentant différents métiers devant la ligne d'horizon de Berlin

Conformément à sa constitution, l’Allemagne est un État social. Cela signifie que certains risques sont partagés par la communauté de toutes les citoyennes et tous les citoyens. Cela inclut par exemple le risque de perdre son travail et d’être pendant un certain temps au chômage. Vous pouvez recevoir pendant cette période des prestations soit de la part de l’Arbeitslosenversicherung (assurance chômage) ou de l’État afin d’assurer votre subsistance.

Comment puis-je signaler que je suis arbeitslos (au chômage) ?

Si vous perdez votre travail et que vous avez exercé au cours des deux années précédentes pendant au moins douze mois un emploi soumis à l’assurance obligatoire, vous recevez pendant une durée pouvant aller jusqu’à un an l’Arbeitslosengeld I (allocation de chômage I) (et jusqu’à deux ans pour les employé(e)s plus âgé(e)s). Pendant cette période, l’Arbeitslosenversicherung (assurance chômage) à laquelle tous les employé(e)s versent chaque mois une cotisation sur leur salaire, continue de payer 60% du salaire net actuel. Si vous recevez le Kindergeld (allocations familiales) pour un enfant dans le foyer, l’allocation de chômage se monte à 67 %.
Pour recevoir l’Arbeitslosengeld I (allocation de chômage I), vous devez vous inscrire comme étant arbeitslos (au chômage). La demande peut être déposée en ligne (en allemand) ou en personne auprès de l’Agentur für Arbeit (agence pour l’emploi) près de chez vous (en allemand). L’Arbeitslosmeldung (déclaration de chômage) doit être déposée le 1er jour du chômage mais peut également être déposée avant le début du chômage (au maximum trois mois avant). Vous avez besoin pour cela des documents suivants :

  • Carte d’identité / passeport avec Meldebescheinigung (attestation de domicile)
  • éventuellement Kündigung (licenciement) ou befristeter Arbeitsvertrag (contrat de travail à durée déterminée)

Si vous savez déjà trois mois avant la fin de votre relation de travail que vous serez arbeitslos (au chômage) (ou en cas de notification ultérieure, sous trois jours à compter de la notification), vous avez l’obligation de vous signaler comme étant arbeitsuchend (en recherche d’emploi) afin que l’Arbeitsagentur (agence pour l’emploi) puisse vous faire parvenir à partir de ce moment des offres d’emploi appropriées. Vous évitez ainsi les périodes inutiles d’Arbeitslosigkeit (chômage). Si vous vous signalez trop tardivement comme étant arbeitsuchend (en recherche d’emploi), cela peut entraîner un blocage temporaire de l’Arbeitslosengeld (allocation de chômage). Le délai (en allemand) peut être respecté par un appel téléphonique ou un e-mail. Vous recevez après cela un rendez-vous pour un entretien personnel que vous devez impérativement respecter sans quoi vos prestations pourraient être réduites.

Comment devenir erwerbstätig (actif) ?

Lorsque vous vous signalez comme étant arbeitssuchend (en recherche d’emploi), vous recevez de l’aide de l’Agentur für Arbeit (agence pour l’emploi). Vous trouverez plus d’informations sous Arbeit (travail).

Puis-je recevoir un soutien financier pour assurer ma subsistance ?

Si vous avez travaillé depuis moins d’un an au moment de la perte de votre emploi, si vous n’avez jamais été salarié ou si vous touchez l’ALG I (allocation de chômage I) depuis déjà un an, vous n’avez plus droit à l’Arbeitslosengeld I (allocation de chômage I). Mais vous avez alors généralement droit aux prestations d’assurance de la subsistance si vous ne disposez autrement d’aucun revenu ou patrimoine qui vous permettrait de financer votre subsistance.

Il faut distinguer différentes prestations :

  • l’Arbeitslosengeld II (allocation de chômage II « Hartz IV ») est versé aux personnes qui séjournent à long terme et légalement en Allemagne (à savoir les personnes de nationalité allemande, dans certaines conditions les citoyennes et citoyens de l’UE ou les citoyennes et citoyens de pays hors de l’UE en possession d’une Aufenthaltserlaubnis (autorisation de séjour)) si vous êtes âgé(e) de plus de 15 ans, n’avez pas encore atteint l’âge de la retraite et êtes capable de travailler. En plus des prestations (financières) visant à assurer la subsistance, les bénéficiaires de l’ALG II (allocation de chômage II) ont également droit à des aides pour la réinsertion sur le marché du travail.
  • la Sozialhilfe (aide sociale) ou Grundsicherung (assurance de base) de vieillesse ou en cas d’invalidité est versée aux personnes qui font partie de ce même cercle mais qui ont soit déjà atteint l’âge de la retraire ou ont une invalide, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas en mesure de travailler pendant au moins trois heures par jour. La hauteur de ces prestations est identique à celle de l’Arbeitslosengeld II (allocation de chômage II).
  • les Asylbewerberleistungen (prestations pour les demandeuses et demandeurs d’asile) sont versées aux personnes qui vivent en Allemagne en tant qu’Asylbewerberin ou Asylbewerber (demandeuse ou demandeur d’asile), Geduldete ou Geduldeter (personne avec le statut d’étranger toléré) ou avec certains titres de séjour à titre humanitaire. Les Asylbewerberleistungen (prestations pour les demandeuses et demandeurs d’asile) sont largement inférieures aux prestations habituelles de subsistance. Il n’existe par ailleurs au cours des 15 premiers qu’un accès limité aux soins de santé.

Si vous êtes citoyenne ou citoyen de l’UE et que vous n’êtes venu(e) en Allemagne que pour rechercher du travail, vous ne recevez pas l’Arbeitslosengeld II (allocation de chômage II). Mais dans certains cas, vous pouvez avoir droit à l’aide sociale. Si vous entamez cependant au moins un emploi mineur, vous pouvez alors bénéficier de prestations complémentaires selon le SGB II.
En outre, les citoyennes ou citoyens de l’UE qui viennent d’arriver en Allemagne n’ont pas droit à l’Arbeitslosengeld II (allocation de chômage II) au cours des trois premiers mois. Cela vaut également pour les citoyennes ou citoyens de pays hors de l’UE, excepté s’ils ou elles viennent en Allemagne au titre de la Familienzusammenführung (regroupement familial) avec des personnes de nationalité allemande.
Les réfugié(e)s avec un titre de séjour reconnu, les Asylberechtigte (personnes réfugiées bénéficiant du droit d’asile) et les subsidiär Geschütze (personnes bénéficiant de la protection subsidiaire) ont droit à l’Arbeitslosengeld II (allocation de chômage II). Les traductions des formulaires et des mémentos sont disponibles dans de nombreuses langues sur le site de l’„agence pour l’emploi(lien vers le site web)“: https://www.arbeitsagentur.de/
Les Asylbewerberinnen ou Asylbewerber (demandeuses ou demandeurs d’asile) et Geduldete (personnes avec le statut d’étranger toléré) n’ont pas droit à l’Arbeitslosengeld II (allocation de chômage II) mais ils ou elles ont droit à des prestations selon l’Asylbewerberleistungsgesetz (loi sur les prestations sociales pour demandeurs d’asile). Vous trouverez plus d’informations au chapitre Asylverfahren (procédure d’asile).